Rite de passage

« A la maison, j’ai 2 enfants à m’occuper: mon enfant et mon mari »: une mère de famille quelque part en Europe.

« Réduire des adultes à un état infantile et grégaire, ou prolonger volontairement des hommes dans leur immaturité, m’apparaît grave. » Marie Madeleine DAVY.

 

L’homme moderne a perdu ses structures cohésives profondes; il est fragmenté. Des parties de sa personnalité sont séparées, menant des vies indépendantes et cahotiques. Cette homme n’a pas eu la possibilité dans sa vie de traverser un rituel de passage transformant ses structures profondes.

Il reste un enfant, non parce qu’il le veut, mais parce que personne ne lui a montré la façon de transformer son énergie d’enfant en énergie d’adulte; personne ne l’a aidé a se plonger dans ses potentiels intérieurs d’accomplissements masculins et féminins.

La société moderne étant devenu juste un organe politico-économique, elle n’offre plus ces initiations collectives et institutionnelles permettant à des garçons et des filles de devenir adulte. Nous devons nous replier sur des initiatives personnelles, trouver nous-même des rites de passage individuels pour nous accomplir et mûrir.

Ces rites initiatiques accompagnaient la mort et la renaissance symboliques du héros; représentant le passage du garçon à l’homme, de la fille à la femme. Il avait rencontré et vaincu son plus grand ennemi, c’est à dire lui-même. Il avait traversé sa propre obscurité et fait face à son dragon intérieur.

A nous donc de revivre cette initiation universelle par des initatives personnelles. A défaut d’institutions, nous avons de nouveaux outils que nos ancêtres ne possédaient pas entiérement: la psychologie menant à la connaissance de soi, des enseignements, de nombreuses sources d’informations, de grandes possibilités de rencontres et de voyages, l’accès aux symboles et aux mythes… Mais ces outils ne nous donneront que la première moitié de la réponse; la seconde moitié étant en nous-même, à découvrir au fur et à mesure de notre cheminement sur notre sentier de vie. La transformation ne peut être communiqué, mais seulement la voie qui y conduit.

A nous de créer nos propres actes symboliques qui, accomplis en conscience, agissent en nous comme des rites de passage. Les archétypes du masculin sacré peuvent nous y aider.

Archétypes et rite de passage

Film VERA: se confronter à sa mort

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close