Intériorité

« Le seul voyage est le voyage intérieur. » Rainer Maria Rilke

« On peut se demander comment l’homme se met en route vers son intériorité. Cette recherche correspond à une nostalgie de beauté, d’achèvement, d’immortalité, et aussi à un amour dont il éprouve la réalité dès qu’il se recueille dans son espace illimité, privé de toute frontière, plus vaste que l’univers. » Marie-Madeleine DAVY, les chemins de la profondeur.

davy

 

Le voyage intérieur est celui d’un marcheur solitaire, en pélerinage vers son propre royaume. Il en découvre au fur et à mesure son ampleur, sa profondeur.

Quel est le lien entre l’intériorité, les archétypes et le principe masculin?

Le Christ représente notamment l’archétype du roi à son sommet; il tire sa puissance et son énergie masculine divine de lui-même. Sa dimension intérieure est donc la dimension source de son être rayonnant vers l’extérieur; ce lieu essentiel étant comme le moyeu de la roue donnant l’énergie à celle-ci pour se mouvoir: « Une roue mû par son propre mouvement ».

Il a atteint la liberté totale, car délivré et épuré de l’extérieur. Il est lié non pas à des rêgles extérieures, mais à ses propres structures intérieures; il peut alors agir pleinement sur le monde à partir de son centre.

Tout est contenu dans notre centre intérieur en archétypes: c’est le point fixe autour duquel s’effectue le mouvement de nos vies, s’exprimant dans le monde sans y participer. L’expression extériorisée de notre essence révéle notre principe masculin de volonté.

Plonger en soi, de Teal Swan

Synchronicités positives ou négatives?

Réflexions sur la création de notre réalité

Métaphysique du libre arbitre

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close