Individualité

« Si tu laisses s’exprimer ce qui est en toi, ce que tu exprimeras te sauvera. Si tu ne laisses pas s’exprimer ce qui es en toi, ce que tu n’exprimes pas te détruira ». Evangile selon Saint Thomas.

« La plus grande liberté est d’être ce que l’on est. » Jim MORRISON

 

Ce terme est totalement différent de l’individualisme symbolisant un rapport égo-centré au monde, pour soi au détriment des autres et de l’harmonie générale. L’individualité peut être résumé par l’art d’extérioriser notre nature spirituelle, dans une logique de service et de don de vie.

L’individualité commence lorsque nous émettons notre propre fréquence, plutôt que de refléter les fréquences de notre environnement. Lorsque nous commencons à imprimer nos intentions autour de nous, plutôt que de reçevoir l’empreinte de l’existence.

Ceci représente un carrefour majeur de nos vies, une conséquence de notre niveau de conscience plutôt qu’un choix; couvrant de nombreux aspects de notre existence et pouvant revêtir des niveaux de subtilités presque infinies.

Mais exprimer sa nature profonde, c’est déjà s’opposer au(x) groupes(s); c’est bouleverser l’équilibre social / familial… D’un autre côté, l’art de l’expression individuelle permet des relations authentiques et une contribution optimale à une communauté.

S’individualiser, dépasser son déterminisme socio-culturel est donc perçu comme une menace pour le groupe (du moins au début). Mais ensuite le ré-équilibrage peut apporter plus d’authenticité, d’excellence et de liberté. A condition que l’environnement socio-culturel permette une telle évolution de ses membres… C’est l’indicateur du niveau de liberté et d’évolution.

Alors comment l’accomplir? D’abord l’intériorité est nécessaire pour se connecter à sa nature profonde. Puis son extériorisation, incarnation dans la matière. Ces deux étapes ont chacune leurs propres difficultés et possibilités de dépassement.

Ceci peut prendre toute une vie, apparaître rapidement telle une révélation, comme ne jamais survenir. Concerner certains aspects de sa vie, et non d’autres… En fait, il n’y a aucune règle car tout processus d’individualisation est forcément personnel, nouveau, inédit.

L’inférieur doit être au service du supérieur

La temporalité du sentier de vie

Votre chemin de vie: c’est l’autoroute ou le sentier?

Paradoxe de l’individualité: ne plus être afin d’être

De la voie individuelle à la voie divine

Le sentier dans les dialogues avec l’ange

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close