La temporalité du sentier de vie

Notre rapport au temps est bien différente sur l’autoroute du système ou sur notre chemin de vie.

Le premier est soumis à une temporalité systémique, quantitatif et linéaire; il correspond aussi à notre calendrier grégorien et aux temps des horloges. Dans nos sociétés contemporaines, nous sommes conditionnés à cette temporalité depuis la naissance; l’autoroute de la vie nous est « naturellement » plus familier: déjà tracé, prévisible, connu de tous et nous enfermant dans une illusion de sécurité.

Le sentier par contre correspond à une temporalité individuelle, qualitative, cyclique; proche du temps cosmique des sociétés traditionnelles ou du temps naturel des saisons. Qualitative dans le sens individuel & intime; en phase avec nos cycles personnels. Imprévisible, inconnu, on peut néanmois découvrir la cartographie de ce sentier au fur et à mesure de notre cheminement. Et donc l’anticiper par une traversée consciente des dates significatives de nos cycles (anniversaires, évènements récurrents…) comme des portes temporelles; en y posant des actes, prenant des décisions importantes, démarrant ou clôturant projets, relations, contrats….

Le mental, le coeur et la volonté jouent de concert sur le sentier de vie; l’évolution étant cyclique et asymétrique: découverte, engagement, progression, accomplissement, puis sentiment de vide ou ennui (signe de maturité, cette étape ne nous correspondant plus, nous aspirons à passer à un stade supérieur relié à un aspect plus profond de nous même). Ou alors rupture, cassure, car l’âme agit afin de provoquer le passage menant à l’étape suivante.

Ensuite, vient le temps de la remise en question, du questionnement, de la recherche de soi; cette étape peut durer un certain temps. Puis survient la réponse, souvent de manière acausale: un évènement, synchronisité, révélation, vision… Un élement extérieur nous fait bifurquer sur la ligne temporelle suivante nous permettant de faire le pas suivant sur notre sentier de vie: nouvelle prise de décision, engagement, apprentissage…

Chaque voie a sa propre inertie, son propre facteur limitant temporel. Autant l’autoroute exige compétition, lutte, performances, et aussi routine; autant la progression dans le sentier est plus « chaotique » et unique: recherche, errance, attente (= gestation), et puis évènement acausal menant brutalement vers sa réalisation.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close