Les égrégores: indicateurs du nouveau

Les égrégores sont des formes-pensées collectives créées par les activités humaines: sujet d’ésotérisme et de spiritualité majeur malheureusement souvent ignoré ou peu mentionné.

Définition de Wikipédia: « Un égrégore (ou eggrégore) est, dans l’ésotérisme, un concept désignant un esprit de groupe influencé par les désirs communs de plusieurs individus unis dans un but bien défini. Cette force a besoin d’être constamment alimentée par ses membres au travers de rituels établis et définis ».

Ce terme vient du grec egregoroi, désignant la force générée par les énergies mentales, émotionnelles et physiques d’une ou plusieurs personnes se réunissant autour d’un but commun. C’est une concentration d’énergies ayant une tendance à l’auto-préservation, au non changement. Tous les groupes humains ont leurs égrégores (culture, politique, science, sport, religions, familles…). Il est donc très difficile pour les êtres intégrés à des égrégores de les changer. Par contre, il est possible de s’en détacher.

Se libérer d’égrégores limitatifs pour d’autres égrégores plus évolutifs est le véritable plan d’évolution.

Les égrégores sont même un indicateur majeur de notre évolution intérieure. C’est un révélateur et un puissant levier sur lesquels travailler à condition bien sûr de connaître leur fonctionnement et la manière dont ils agissent sur nous; bien souvent malgré nous (le temps de notre inconscience et/ou notre ignorance).

Derrière chaque groupe humain, activité socio-culturelle, mouvement collectif, identité, identification, obsession, addiction, dogme, croyance, habitude se cachent donc des égrégores faconnant notre réalité. A nous de les percevoir, de ressentir ce que nourrit notre fréquence énergétique. Il nous faut pour cela du discernement, de l’écoute intérieure, du ressenti, de l’observation de soi…

Tout changement se heurte à des résistances, car toute nouveauté et volonté de changement va menacer les égrégores car nous ne serons plus à même de les alimenter en énergie; leur instinct de préservation va donc tout mettre en oeuvre pour préserver leurs ressources, c’est à dire nous.

En général, la situation s’aggrave quand on s’approche de la libération. L’égrégore « sort les grosses ficelles », provoquant des synchronisités / concours de circonstances de manière à raviver l’ancienne fréquence lui correspondant.

La conscience (relative) de l’égrégore, sa perception hors de l’espace / temps lui permettent de jouer sur les êtres sur lesquels il a de l’influence.

Ce peut être par le déclenchement d’une rencontre fortuite destinée à raviver une certaine fréquence (culpabilité entre membres d’un groupe ou d’une famille, haine ou ressentiment par des altercations…), un problème (frustration ou échec suite à une panne, colère contre un système bureaucratique / informatique défaillant…), une tentation (alcool, sexe…).

Notre délivrance est entravée quand le chemin intérieur s’est (presque) accompli et que par conséquent notre environnement s’apprête à changer. Le piège de l’égrégore est traversé de manière impersonnelle; par le détachement et l’observation. De nouveaux égrégores, correspondants à notre nouvelle conscience / fréquence, font alors partie de notre nouvel environnement énergétique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close