Métaphysique du masculin sacré

Le principe masculin sacré est, selon certaines traditions et métaphysiques, notre principe créateur expressif régissant nos vies sans y participer, notre centre intérieur fixe autour duquel s’extériorise sa manifestation.

Tout n’existe que par le principe. Tout est contenu dans le centre en archétypes. Notre centre est la source de notre principe masculin rayonnant dans le monde.

Mais on ne peut rayonner pleinement et s’élever qu’en étant parvenu à son centre: passer de sa périphérie à son centre, de l’extérieur à son intérieur est donc le chemin de conscience.

La manifestation provient de l’être lui-même, de son masculin intérieur. Il est le centre de la roue (immobile et fixe) autour duquel se manifeste le mouvement. Il est le centre de l’être (non manifesté et inchangeable) autour duquel se manifeste la vie. La roue est mouvement, diversité et changement continuel; le centre est unique, fixe et immuable.

La circonférence ne saurait exister sans son centre; tandis que le centre est absolument indépendant de la circonférence, et contient toutes les circonférences possibles par la plus ou moins grande extension de ses rayons.

La force du mouvement provient-elle pleinement de son centre, ou d’autres centres?

Car la force de notre volonté se révéle par la manière dont elle manifestera notre masculin intérieur dans la matière. Notre personnalité est-elle une expression authentique de notre fort intérieur, ou se contente-t-elle de refléter les influences environnementales? Dans le second cas, mon masculin sacré reste inactif. Ou plus exactement, c’est le principe masculin d’autres personnes qui détermine ma personnalité.

La personne centrée dans son masculin intérieur échappe à un certain niveau aux vicissitudes de l’environnement, car c’est l’être (plus que les influences extérieures) qui détermine les conditions de sa manifestation.

Toute manifestation est alors une possibilité de notre nature propre. Le manifesté permet de révéler l’être profond, qui s’extériorise dans l’individualité.

Le principe masculin se contentant de rayonner sa volonté propre; le processus de création repose plus sur le principe féminin sacré qui se doit de refléter cette énergie vibratoire et la manifester sur tous les plans, lui donner une forme.

Le développement de notre masculin sacré est donc avant tout une démarche d’intériorité puis de volonté. Il nous sert à extérioriser notre essence, à être plus au service de notre être profond (donc de notre âme), et à mieux manifester notre mission de vie.

Sources: Le Kybalion et René Guénon « la grande triade ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close