Film VERA: se confronter à sa mort

Le cinéaste mexicain Francisco Athié a réalisé en 2003 un film phantasmagorique: VERA.

Un mineur cause accidentellement un éboulement en travaillant seul dans un tunnel isolé et profond. Coupé de l’humanité et se sachant condamné, ce mineur vit durant les derniers instants de sa vie une série de transformations, de rites de passages et d’éveils spectaculaires le confrontant à différents symboles transcendents.

Bande annonce:

Comme Joseph Campbell, Francisco Athié semble connaître les mythes et légendes du monde; ils sont mis en scène à travers la symbolique et les initiations traversées par le mineur, donnant une dimension universelle à ce film. Il souligne la foi et la confiance nécessaire pour avancer sur son chemin de vie et accepter, percevoir un autre monde intangible.

Chacun interprète la réalité de sa mort de manière unique, le mineur de VERA le vit pleinement et soudainement. VERA signifie foi et confiance en cyrillique, et vérité en italien. Il nous guide donc par la foi et la confiance vers le chemin nous menant vers l’autre monde, d’où également son nom féminin. C’est un guide visuel poétique essayant de nous préparer à cette confrontation inévitable.

Voici le film:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close