Amour, âme et projections

Ceci est un résumé partiel du livre de John SANFORD: The invisible partners,how the male and female in each of us affect our relationships

Les hommes se pensent homme et les femmes se pensent femme, mais chaque être est androgyne car chaque homme porte en lui une part féminine et chaque femme une part masculine.

Le premier homme Adam portait en lui Eve, sa part féminine caché dans son corps. De la séparation de cet être complet car androgyne sont nés 2 êtres polaires, oppossés mais complémentaires, essayant de retouver leur partie manquante par leur union. Les mythologies du monde relatent également la création d’un être originel bisexué, divisé ensuite en 2 êtres féminin et masculin.

L’union des ces 2 principes reconstitue 1 être complet; cette union est néanmoins réalisé intérieurement par chaque homme et femme par leur nature androgyne, par l’alliance des ces 2 énergies.

Carl Jung est le 1er scientifique ayant observé cet aspect dual de la nature humaine avec l’anima (composante féminine de l’homme) et l’animus (composante masculine de la femme) animant l’âme. Cet animus et anima apparaissent dans les rêves, mythes, contes, littérature, et bien sur dans le comportement humain: ils sont les partenaires invisibles de chaque relation humaine.

L’un n’est pas supérieur à l’autre. Peut on dire que le plein est supérieur au vide? Ils sont 2 polarités, 2 principes psychiques ou cosmiques.

Nos composantes féminines (pour un homme) et masculine (pour une femme) échappent le plus souvent à notre attention, car ils ont inconscients. L’égo de chacun s’identifiant à son genre biologique, excluant sa part opposée. Intégrer cette part opposée revient à intégrer notre part d’ombre afin de devenir complet.

L’homme projete son anima sur les femmes, la femme son animus sur les hommes; nous ne les reconnaissont pas car ils semblent extérieur à nous. Les reconnaître et les accepter est donc important pour la connaissance de soi.

Ces projections influencent grandement les relations amoureuses, car projeter et donc idéaliser un partenaire revient à le sur-évaluer ou le sous-évaluer; dans tous les cas à ne pas le voir tel qu’il est, mais tel que nous voulons qu’il soit. Ces projections chargées d’énergies psychiques nous contrôlent fortement sur le plan émotionnel. Elles sont positives (le partenaire nous apparait fascinant, attirant, désirable) ou négatives (désillusions menant à la séparation).

Une personne portant une image psychique projetée sur elle a un pouvoir sur l’autre. Mais cette projection, bien que valorisante, est limitante: la personne est aimée non pas pour ce qu’elle est, mais pour ce qu’elle représente en tant que projection phantasmée de l’anima ou l’animus de l’autre partenaire.

La réalité humaine voudra inévitablement dépasser ce cadre de possession et de restriction. La projection positive peut être remplacée à tout moment par la projection négative, apportant déception et amertume. Tel un balancier, une projection appelle énergétiquement son contraire.

Donc le partenaire idéalisé est perçu de manière fausse; et l’autre partenaire projetant sa psyché manque sa propre flamme créatrice car déplacée extérieurement dans le partenaire idéalisé.

Tomber amoureux, vivre un coup de foudre concerne ces projections: les relations qui en découlent sont condamnées car basées sur des illusions. La réalité rattrape tôt ou tard la vie humaine. Ces relations idéalisées appartiennent seulement aux domaines des dieux, des mythes, des contes, des fictions…

Une relation basée sur des projections occulte l’amour humain. Etre amoureux par projections équivaut à être amoureux de soi-même, du reflet de son âme. L’amour réel commence par percevoir et accepter une personne telle qu’elle est. Mais cette réalité humaine peut paraître désintéressante et ennuyeuse; beaucoup préferant changer de partenaire lorsque le balancier des projection bascule du mauvais côté. C’est évident qu’aucun amour véritable ne peut se développer dans ce contexte de non-réalité.

Mais la projection de l’animus et l’anima n’est pas mauvais en soi; c’est une opportunité de les (re)connaître car ils deviennent enfin visible. Chaque idéalisation est donc une opportunité de découvrir notre âme.

Les relations amoureuse débutent par des projections; mais ces relations sont-elles des impasses ou des moyens de développement de notre conscience?

« L’âme de l’amoureux vit dans le corps de l’être aimé ».

La projection est alors un moyen de connection à son âme, les phantasmes une voie de découverte de soi. L’animus est l’anima sont des personnifications des pouvoirs de nos dons créatifs. La projection de nos énergies psychiques doivent être réintégrées en soi pour réaliser leur plein potentiel au service de notre chemin d’âme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close