Le traumatisme comme initiation de l’âme

Nos traumatismes de vie représentent une initiation aux réalités de l’âme; ceci exigeant renoncements mais apportant une évolution intérieure.

Cette initiation nous méne à confronter la mort (symbolique ou réelle), l’horreur; pour pouvoir embrasser la vie dans sa totalité. Exigeante et absolue, elle nous oblige à lâcher la sécurité, la morale, la logique, la rationalité et notre attachement à la matière, à dépasser les dualités pour atteindre un monde de paradoxes.

Ce mystère qu’est l’âme est l’essence de la vie, elle fait de nous des être vivants car capables d’une relation à l’éternité. Nous pouvons mener des vies tout à fait « normales », jusqu’à ce moment de confrontation avec notre âme. Elle sait, nous amène à des épreuves qui correspondent à des leviers d’apprentissage d’une immense précision; tant sur leur nature que sur leur intensité.

En fait, nos vies « normales » et parfaitement huilées par le déterminisme et la causalité de la matière ne sont pas vraiment réelles, car elles n’englobent pas la totalité de notre réalité. Nous ne sommes pas vraiement nous-même si l’égo règne en maître absolu dans un univers logique, rationnel, sécurisant. Le choc, le traumatisme (d’ordre physique ou psychique) est bien sûr inattendu (ou du moins redouté) et violent; d’une intensité proportionnelle à notre capacité d’écoute et de remise en question.

Cette initiation de l’âme est à la fois universelle et intime, car adaptée à nos profondeurs. Le choc nous désoriente par sa brutalité (souffrance, perte, douleur, burn-out, trahison, expérience transpersonnelle, prémonition…) ne pouvant être expliqué par notre manière habituelle d’appréhender le monde. Il nous faut donc y chercher un sens à un niveau plus profond de notre être; en évitant analyse, rationalisation, camisole chimique  qui ne seront qu’impasse car partie de l’égo.

L’initiation ne commence que quand on accepte de traverser ce tunnel existentiel, quand on accepte de perdre le contrôle et notre sens de l’orientation; et que l’on plonge en soi, en s’ouvrant à une réalité plus vaste nous dépassant totalement. L’expérience initiatique se réalise alors, lors d’un moment de clarté, d’acceptation; ou par un élément extérieur (livre, rencontre…) nous faisant prendre conscience de son sens profond.

La leçon de vie commence à s’intégrer, l’âme a évolué; la blessure peut commencer à se cicatriser. Ce processus peut être rapide, comme prendre toute une vie. Ou ne jamais se réaliser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close