Le sentier dans les dialogues avec l’ange

Dialogues avec l’ange, de Gitta Mallasz

Entretien 13:

Chacun de vos pas à travers le vide devient une île fleurie où les autres peuvent poser le pied.

Mais sur le chemin n’emportez rien d’ancien avec vous!

Le vide attire le vide.

Vous devez partir sans vêtement.

Un vêtement neuf, encore jamais vu, vous attend…

Entretien 16:

La voie qui mène à la perdition est large.

Etroite est la vraie voie, étroite, car l’homme ne peut y passer que seul.

Et c’est lui-même qui fraie le chemin.

Le jamais-vu éclaire la voie.

Le jamais-entendu vous guide.

Entretien 21:

Vous êtes arrivé au bout du chemin.

Et il n’y a plus de chemin.

Vous regardez. Il n’y a rien où mettre les pieds, parce que vous regardez.

Car l’oeil ne sert plus à regarder comme jusqu’à maintenant.

Si vous ne regardez plus avec vos yeux anciens, il y aura un nouveau chemin sous vos pieds.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close